Chapitre 3. Les types d'adresse IPv6

Table des matières
3.1. Les adresses sans préfixe spécial
3.1.1. L'adresse localhost
3.1.2. L'adresse non spécifiée
3.1.3. L'adresse IPv6 avec adresse IPv4 intégrée
3.2. La partie réseau, aussi appelée préfixe
3.2.1. Le type d'adresse lien-local
3.2.2. Le type d'adresse site-local
3.2.3. Le type d'adresse ”unicast globale (agrégeable) "
3.2.4. Les adresses multicast
3.2.5. Les adresses anycast
3.3. Les types d'adresse (partie hôte)
3.3.1. L'adresse calculée automatiquement (dite aussi ”sans état”)
3.3.2. La configuration manuelle
3.4. La longueur de préfixe nécessaire au routage
3.4.1. La longueur du préfixe (aussi connue en tant que "masque de réseau")
3.4.2. La correspondance à une route

Comme pour IPv4, l'adresse IPv6 peut être scindée en une partie réseau et une partie hôte, par l'usage d'un masque de sous-réseau.

IPv4 a montré que parfois cela serait bien si plus d'une adresse IP pouvaient être assignées à une interface, chacune à un but bien précis (alias, multi-cast). Afin de demeurer ouvert à l'avenir, IPv6 offre davantage en permettant à plus d'une adresse IPv6 d'être assignées à une interface. Il n'y a actuellement aucune limite définie par aucun RFC, mais seulement par l'implémentation de la pile IPv6 (afin de prévenir les attaques DoS).

Pour employer le grand nombre de bits constitutifs de son adresse, IPv6 définit des types d'adresse basés sur certains regroupements de ces bits, qui, avec un peu de chance, ne devraient pas être modifiés à l'avenir (à la différence d'aujourd'hui avec IPv4, et l'histoire des classes A, B et C).

C'est ainsi que la totalité des bits est divisée en une partie réseau (les 64 supérieurs) et en une partie hôte (les 64 inférieurs), afin de faciliter l'auto-configuration.


Your connection is via: IPv4
Your address: 3.208.22.127
mirrors.bieringer.de
is maintained by
webmaster at bieringer dot de
(Impressum)
powered by Apache HTTP server powered by Linux IPv4 connectivity is provided by
Strato