9.1. Les types de tunnel

Il y a plus d'une façon de tunneler des paquets IPv6 sur des liens uniquement IPv4.

9.1.1. Tunnelage statique point-à-point: 6bone

Un tunnel point-à-point est un tunnel dédié à un point de connexion terminal, qui connaît votre réseau IPv6 (pour le routage en retour) et l'adresse IPv4 de votre point de connexion (terminale), comme défini dans la RFC 2893 / Transition Mechanisms for IPv6 Hosts and Routers. Pré-requis:

9.1.2. Le tunnelage automatique

Le cas du tunnelage automatique se présente quand un noeud se connecte directement à un autre noeud en ayant obtenu au préalable l'adresse IPv4 de l'autre noeud.

9.1.3. Le tunnelage 6to4

Le tunnelage 6to4 (RFC 3056 / Connection of IPv6 Domains via IPv4 Clouds) utilise un mécanisme simple pour créer des tunnels automatiques. Tout noeud ayant une adresse unique globale IPv4 est capable d'être le point de connexion terminal d'un tunnel 6to4 (si aucun pare-feu IPv4 ne prohibe ce trafic). Foncièrement, le tunnelage 6to4 n'est pas un tunnel en binôme (one-to-one tunnel). Ce tunnelage se subdivise en un tunnelage d'un flux montant et d'un flux descendant. Une adresse IPv6 spéciale indique que ce noeud utilisera un tunnelage 6to4 pour se connnecter au réseau mondial IPv6.

9.1.3.1. La génération d'un préfixe 6to4

Une adresse 6to4 est définie comme suit (le schéma provient du RFC 3056 / Connection of IPv6 Domains via IPv4 Clouds):

|   3+13   |    32     |    16  |            64 bits             | 
+---+------+-----------+--------+--------------------------------+ 
|  FP+TLA  |  V4ADDR   | SLA ID |           Interface ID         | 
|  0x2002  |           |        |                                | 
+---+------+-----------+--------+--------------------------------+

FP et TLA ensemble (16 bits) ont la valeur 0x2002. V4ADDR est l'adresse IPv4 globale et unique du noeud (en notation hexadécimale). SLA est l'identifiant de sous-réseau (65536 sous-réseaux locaux possibles). Ils sont utilisés pour représenter la structure locale de votre réseau.

Pour les passerelles, un tel préfixe est généré en utilisant normalement pour SLA ”0000”, et pour suffixe ”::1” (ce n'est pas une nécessité, il peut être déterminé arbitrairement, mais d'une portée locale) et assigné à l'interface de tunnelage 6to4. Notez que Windows Microsoft utilise aussi V4ADDR comme préfixe.

9.1.3.2. Le flux de tunnelage ascendant 6to4

Le noeud doit savoir à quel point de connexion terminal étranger ses paquets IPv6 dans IPv4 doivent être envoyés. Aux tout premiers jours du tunnelage 6to4, des routeurs dédiés au tunnelage de flux ascendant avaient été définis. Voir l'information 6to4 de NSayer pour une liste de ses routeurs.

De nos jours, les routeurs de flux ascendant 6to4 peuvent être découverts comme par magie par l'emploi de l'adresse anycast 192.88.99.1. Les protocoles de routage s'occupent de cela en arrière-plan, voir le RFC 3068 / An Anycast Prefix for 6to4 Relay Routers pour les détails.

9.1.3.3. Le flux de tunnelage descendant 6to4

La méthode servant au flux descendant (du 6bone vers votre noeud disposant de 6to4) n'est pas vraiment bien fixée et peut varier selon l'hôte étranger vers qui sont envoyés les paquets originaux. Il existe deux possibilités:

  • l'hôte étranger utilise 6to4 et émet directement en retour les paquets à votre noeud (voir plus bas)

  • l'hôte étranger émet les paquets en retour vers le réseau mondial IPv6 et selon le routage dynamique qui a lieu alors, un routeur relais créera un tunnel automatique de retour vers votre noeud.

9.1.3.4. Le trafic possible avec 6to4

  • de 6to4 vers 6to4: est normalement tunnelé directement entre chacun des hôtes disposant de 6to4

  • de 6to4 vers un trafic non 6to4: est émis via le flux ascendant du tunnelage

  • un trafic non 6to4 vers 6to4: est émis via le flux descendant du tunnelage


Your connection is via: IPv4
Your address: 34.228.42.25
mirrors.bieringer.de
is maintained by
webmaster at bieringer dot de
(Impressum)
powered by Apache HTTP server powered by Linux IPv4 connectivity is provided by
Strato